Accueil > Actualités > Romain PERPINAN

Romain PERPINAN

le jeudi 22 septembre 2022
" le côté humain est primordial pour réussir ! "

Arbitre central promu National, Romain PERPINAN nous parle de son parcours, sa préparation et ses ambitions.

 

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

J’ai commencé l’arbitrage en 2013, au sein du District de Haute-Savoie - Pays de Gex comme Willy DELAJOD, puis Jeune Arbitre de Ligue. Dans le même temps j’ai intégré la Section Sportive à Villeurbanne avec Richard PION, CTRA LAuRA FOOT. Cela a accéléré ma progression avec beaucoup de travail spécifique et vidéo.

J’ai obtenu mon écusson de Jeune Arbitre de la Fédération sur la saison 2016-2017, avant d’officier, en parallèle, à la mi-saison en Régional 1 Seniors. Je suis ensuite directement monté en National 3 la saison d’après. Lors de cette saison 2017-2018, j’ai raté mon examen théorique Fédéral 4. Un mal pour un bien, puisque j’ai pu acquérir plus d’expérience en N3 et j’ai pu officier sur une demi-finale de la Coupe Gambardella. J’ai repassé mon examen F4, avec réussite en 2018-2019, niveau que j’ai acquis en 2020-2021, après une année de candidature. J’ai accédé au National (F3) en juin dernier.

 

Comment avez-vous vécu l’annonce de votre promotion en National ?

Pour être franc, la surprise est le sentiment qui a prédominé. Mais on est des compétiteurs, on se donne au maximum, donc j’étais aussi heureux de pouvoir être promu. J’avais fait une bonne saison mais, de là à me dire que j’allais « monter », c’était utopique. Je ne me voyais pas finir classer premier mais en cours de saison, on a appris que deux arbitres seraient promus alors j’ai saisi ma chance.

 

Comment se passe votre préparation au quotidien ?

Je reçois ma désignation le mercredi ou le jeudi de la semaine d’avant. Les arbitres assistants désignés sur mon match prennent contact avec moi. On cherche les hôtels, les modalités de déplacements et on essaye de tout valider en groupe.  La FFF nous fait parvenir les tenues de match validé par la DTA, le jeudi de la semaine du match. On entame la préparation du match dès le mercredi / jeudi de la même semaine.

Je me prépare un PowerPoint avec toutes les informations importantes et toutes les autres spécificités liées au match. On a aussi un système qui nous permet de faire le point sur la dernière journée de championnat écoulée et on sait ce qui est attendu par la DTA sur le logiciel d’analyse vidéo.

Sur ma préparation personnelle, je m’entraine tous les jours, avec parfois deux séances sur la même journée. Je varie les séances entre le renforcement musculaire, la course, et d’autres sports. J’ai entre 6 et 9 séances par semaine. Bien entendu, les séances d’étirement et de récupération sont comptées dans ce nombre.

 

Sentez-vous un changement avec cette promotion en National ?

Oui, le niveau augmente, les attentes sont différentes. La mise en situation est aussi différente. Nous avons plusieurs outils pour avoir un suivi de nos performances et se rendre compte de notre état de forme. Ce changement nous oblige à être plus rigoureux et plus performant sur l’aspect sportif et athlétique.

 

Avez-vous des ambitions dans l’arbitrage ?

Oui, forcément j’ai des ambitions. A court et moyen terme et au fil des années monter étape par étape sans se presser. Monter c’est bien mais pouvoir concrétiser cette progression avec de la stabilité c’est mieux. J’essaye de répondre aux attentes de la DTA et on verra ce que donnera la suite.

 

Avez-vous d’autres projets ou des activités en dehors de l’arbitrage ?

Je donne un coup de main à mon District d’origine. C’est très important de rendre ce qu’on m’a donné depuis le début. J’aide aussi d’autres districts où j’ai des contacts. J’ai également l’occasion d’intervenir auprès de mon club.

J’ai un parcours atypique, j’ai fait des études de comptabilité et j’ai un DUT GEA. Puis après une année en alternance, j’ai eu l’occasion d’être comptable en CDI pendant 2 ans. Mais j’ai changé de voie et je suis maintenant dans l’immobilier où je suis chasseur d’appartements à mon compte. Il faut pourvoir conjuguer tout cela. C’est important d’être équilibré dans la vie. Le fait d’avoir cette activité à côté est primordial, ça me permet de penser à autre chose que le football.

 

Que peut-on vous souhaiter pour cette saison ?

De la forme, la santé et beaucoup d’amour ! L’amour c’est ce qui fait avancer !

 

Un mot pour les jeunes arbitres, ou ceux qui voudraient se lancer dans l’arbitrage ?

Ce n’est que le début d’une belle aventure ! Dans l’arbitrage le côté humain est primordial pour réussir. Il faut se donner les moyens, prendre du plaisir et savoir se remettre en question. Enfin, aimez le football !

Crédits Photo : Romain PERPINAN