Accueil > Actualités > Yassine NACIRDINE

Yassine NACIRDINE

le vendredi 8 avril 2022
"Les arbitres amateurs, ce sont eux les courageux !"

Arbitre assistant de Ligue 2 BKT, Yassine NACIRDINE nous a accordé un entretien. Il revient sur son parcours, sa préparation et son quotidien en dehors de l'arbitrage.

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

Originaire de Bourgogne-Franche-Comté, j'ai commencé l'arbitrage en 2005 dans le District du Territoire de Belfort. Mon club avait besoin d'arbitres, alors je me suis lancé. J'ai eu envie de me challenger en évoluant à un plus haut niveau : j'ai été promu en Ligue. Il faut savoir que lorsque je passe arbitre de Ligue en 2009, je suis encore arbitre central. On m'a proposé d'essayer la fonction d’assistant, ça m'a plu ! J'ai été candidat AF3 et j’ai obtenu l’écusson en 2016. J'ai officié 3 ans en National avant d'être promu en Ligue 2 en juillet 2019 !

Comment se passe votre préparation au quotidien ?

L’arbitrage ne se limite pas au terrain le jour du match. Il y a une préparation pré-match, technique, tactique, physique… Je faisais partie de l’équipe de de Romain LISSORGUE en Ligue 2, avant sa promotion. Il nous demandait d'analyser les effectifs, les dispositifs tactiques, ou encore connaître l'actualité des clubs. J’utilise les outils mis à notre disposition avec de nombreuses vidéos : cela me permet d'avoir des retours, comprendre les séquences de jeu, certaines habitudes.

Sur le plan physique, je m'entraîne tous les jours parfois en salle, parfois sur la piste parce que j'aime ça ! Je cours avant d'aller travailler, je fais du renforcement musculaire le soir. Concernant la récupération, je fais du vélo en salle ou je cours 10 à 12 km ! Sur les aspects physiques et tactiques, je veux toujours garder cette discipline et cette rigueur.

Est-ce qu’on ressent un gros écart entre le National et la Ligue 2 ?

Il est vrai qu'en Ligue 2, ça joue plus vite, il y a moins de déchets techniques. Pour nous les assistants, il y a plus de matière notamment sur le jugement des hors-jeux : l'analyse est plus fine et c'est très intéressant !

Avez-vous d’autres projets ou activité en dehors de l’arbitrage ?

Côté professionnel, je suis professeur d'économie en BTS. J’ai aussi de nombreuses activités. J'étais observateur-assistant en Ligue du Grand Est, mais j'ai mis cette activité en parenthèse pour me concentrer sur mon fils et ma famille. C'est toujours intéressant d'aller détecter des potentiels et de les voir progresser. 

Je suis aussi dans une association de jardinage de potagers bio quand le temps me le permet !

 

Que peut-on vous souhaiter pour le reste de la saison ?

J'ai été opéré du genou en février, j'espère reprendre la course mi-avril ! On peut me souhaiter de pouvoir revenir sur les terrains avant la fin de saison afin d'officier sur 2 ou 3 matchs !

 

Un mot pour les jeunes qui arbitrent ou qui voudrait se lancer dans l’arbitrage ?

N’hésitez pas ! On peut avoir du mal à faire le choix entre jouer et arbitrer mais il faut savoir qu’arbitrer est tout aussi plaisant ! C’est un très beau défi. J'aimerais dire aux jeunes arbitres et aux amateurs que ce sont eux les courageux, pas nous les arbitres d'élite, on devrait les regarder avec de grands yeux !

On oublie parfois qu'ils se déplacent seuls sur les matchs. J'ai un profond respect pour eux. Pour ceux qui aimeraient découvrir la fonction, je leur conseille d'essayer. Même s’ils se lancent et ne continuent pas, ils auront une base que d'autres n'ont pas parce que c'est une expérience enrichissante !