Accueil > Actualités > Arbitrage

Arbitrage

le mardi 7 juillet 2020
Oui, nos arbitres français ont du talent !

Les championnats ne reprennent qu’à partir du week-end du 22 août, mais plusieurs clubs ont déjà entamé leur préparation estivale.

Evidemment, des matchs amicaux se jouent et il faut des arbitres pour les diriger. Les finales de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue, et tournois finaux des compétitions européennes s’annoncent également. Ainsi, les arbitres ont eux aussi repris le chemin des terrains et de la préparation.

Certains d’entre eux ont même eu une « rentrée anticipée ». C’est le cas du trio Clément TURPINNicolas DANOS et Cyril GRINGORE qui a déjà dirigé deux rencontres officielles. La particularité de ces matchs ? Il s’agissait de deux chocs... de championnats étrangers.

Le trio était accompagné de Willy DELAJOD et Jérôme BRISARD à la vidéo pour arbitrer la rencontre du championnat grec entre l’AEK Athènes et l’Olympiakos le 28 juin dernier. Clément TURPIN, Nicolas DANOS et Cyril GRINGORE ont ensuite dirigé le derby de Sofia (en Bulgarie) entre le Levski Sofia et le Slavia Sofia le 4 juillet dernier.

Ces désignations ont fait naître quelques interrogations parmi lesquelles, « Pourquoi appelle-t-on des arbitres français pour officier à l’étranger ? ». Contrairement à une idée reçue, relayée week-end après week-end, l’arbitrage français est de qualité et est reconnu au niveau international.

Une preuve récente et concrète : la désignation de Stéphanie FRAPPART et Manuela NICOLOSI pour la Supercoupe de l’UEFA entre Liverpool et Chelsea en août 2019, après la finale de la Coupe du Monde Féminine. L’arbitre française s’était illustrée avec une performance historique. Les arbitres français officient sur les rencontres phares des coupes européennes, ou des sélections.

Il faut aussi noter le grand nombre d’arbitres français ayant un écusson FIFA permettant d’officier sur les compétitions internationales : ils sont au nombre de 30 (centraux et assistants) ! La France fait partie des pays les mieux représentés à la FIFA, à égalité avec le Brésil et l’Allemagne, seule l’Espagne fait mieux (32).

Enfin, des exemples d’arbitres tricolores ayant arbitré à l’étranger n’est pas une nouveauté. Plusieurs ont dirigés des matchs en Asie, en Afrique et dans le Moyen-Orient. Il est donc normal de retrouver les arbitres français sur des chocs, des derbys et autres matchs importants de championnats étrangers. Ils sont gage de qualité et surtout d’impartialité sur ces rencontres décisives.

Le football français compte également des arbitres de qualité, il faut simplement le regarder avec plus d’intérêt !