Accueil > Actualités > Arbitre et confiné

Arbitre et confiné

le mardi 5 mai 2020
"Il faut s’organiser autrement"

Frédéric HAQUETTE, arbitre assistant F1 et élite nous a parlé de son confinement:

 

Une journée type en cette période de confinement ?

Je suis encore un peu blessé (il s’est blessé 15 jours après le début du confinement d’un entrainement), mais tout va bien. Je fais du renforcement le matin ! Avant la blessure, je faisais mon entrainement le matin en général pendant une heure selon ce que j’avais planifié. La DTA envoie aussi des quizz vidéo sur lesquels je travaille. J’ai emménagé en février, c’est donc aussi le bon moment pour faire mes travaux, m’occuper du jardin, me reposer et passer du temps en famille. On essaye de dérouler la journée en fonction des envies.

Manquez-vous de rythme ?

Je dirais oui et non. On n’aura jamais le vrai rythme de la période de compétition, mais les matchs et les déplacements génèrent de la fatigue, donc on peut se reposer pendant ce confinement. Il faut s’organiser autrement. Au lieu d’avoir trois matchs par semaine, je les remplace par une grosse séance, ça permet d’avoir 2 ou 3 grosses séances pour compenser. Je fais aussi beaucoup de footing.

Ce qui vous manque le plus ?

L’adrénaline des matchs, se retrouver avec les collègues, être au stade : ce sont des choses qui manquent. Arbitrer me manque aussi, surtout pour ce que ça représente : le travail d’équipe en préparation de match, pendant mais aussi pouvoir débriefer après. On se fait régulièrement des visios entre collègues pour ne pas perdre le contact.

Un mot pour les personnels en première ligne durant cette crise sanitaire ?

Je souhaite beaucoup de courage au personnel médical. On a tous un proche qui est en première ligne dans cette lutte contre le virus. Je veux surtout rendre hommage au dévouement dont ils font preuve et les remercier !