Accueil > Actualités > Arbitre et confiné

Arbitre et confiné

le mercredi 6 mai 2020
"On a juste à rester chez nous pour limiter la propagation du virus et les aider au maximum"

Manuela NICOLOSI, arbitre assistante F2 et internationale féminine nous raconte son confinement:

 

Une journée type en cette période de confinement ?

J’ai une activité professionnelle en plus de l’arbitrage. J’organise donc ma journée avec du télétravail, avec des visioconférences. Je consacre deux heures par jour à l’activité physique ; je varie mes séances avec du yoga, du pilâtes et du renforcement. J’essaye de courir quotidiennement, environ 30 à 45 minutes puis je m’arrête pour respecter les règles de confinement.

 

Comment garder le rythme ?

C’est difficile car on perd la capacité physique qu’on a d’habitude pendant la saison. L’exercice physique permet de garder le rythme. Je fais du renforcement musculaire régulièrement pour garder la tonicité pour les abdominaux et les jambes notamment. Je continue à faire également du travail technique chaque semaine, en visionnant des situations de matchs.

 

Ce qui vous manque le plus ?

Ce qui manque, c’est le contact physique avec les gens, interagir et discuter avec eux. Ensuite l’arbitrage me manque évidemment ! Les frissons et les émotions qu’on ressent dans un stade pendant un match. Mais le plus important, c’est la santé.

 

Un mot pour les personnels en première ligne durant cette crise sanitaire ?

On a juste à rester chez nous pour limiter la propagation du virus et les aider au maximum. Alors merci car ils travaillent encore plus qu’avant. Ils ne peuvent pas voir leurs proches, ça doit être très dur pour eux. J’ai énormément de respect.