Accueil > Actualités > Audrey GERBEL

Audrey GERBEL

le mardi 8 février 2022
"C'est un très beau challenge !"

Promue arbitre centrale en D1 Arkema, Audrey GERBEL a répondu à nos questions !

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

J’ai commencé l’arbitrage à 18 ans, il y a 9 ans. Je jouais à Issy-les-Moulineaux en U19. J’arbitrais le samedi et je jouais le dimanche. J’ai mis ma carrière entre parenthèses pendant un an et demi pour mes études dans le Nord. A mon retour, j’ai dû faire un choix entre joueuse et arbitre.

J’ai évolué 2 ans en Ligue avant d’être candidate à la fédération et d’obtenir mon écusson FFE2. J’ai accédé à la D1 le 1er janvier dernier.

Comment avez-vous réagi à votre promotion en D1 Arkema ?

Evidement l’annonce m’a fait extrêmement plaisir. C’est surtout la preuve que le travail paie et que les efforts fournis sont récompensés. C’est un objectif accompli.

Quels sont vos objectifs à présent ?

L’écart de niveau entre la D2 Féminine et la D1 Arkema est conséquent alors je veux acquérir de l’expérience pour être à l’aise et faire les meilleurs matchs possibles et me maintenir en D1.

Comment se passe votre préparation au quotidien ?

Je travaille à l’hôpital en tant qu’éducatrice en Activités Physiques Adaptées. J’ai la chance de finir assez tôt. Je m’entraîne tous les jours notamment sur le plan physique. J’ai aussi une préparation technique et tactique pour anticiper au mieux les matchs.

Avez-vous d’autres projets ou activité en dehors de l’arbitrage ?

Oui ! Je suis investie dans mon District des Hauts de Seine où j’apporte mon soutien sur les formations à l’arbitrage. Je fais partie de la Commission Départementale d’Arbitrage. Le reste du temps, je profite de mes proches au maximum !

Que peut-on vous souhaiter pour le reste de la saison ?

Faire les meilleurs matchs possibles et que tout se passe bien !

Un mot pour les jeunes filles qui voudrait se lancer dans l’arbitrage ?

N’hésitez pas ! On peut avoir du mal à faire le choix entre jouer et arbitrer mais il faut savoir qu’arbitrer est tout aussi plaisant ! C’est un très beau challenge.

 

Crédits Photo : Audrey GERBEL