Accueil > Actualités > La Méthode Mézières

La Méthode Mézières

le jeudi 28 novembre 2013
C'est quoi ??? [Volet 1 / 4]

Nous vous présentons un sujet qui sera développé en 4 parties, et donc en 4 articles, pendant les semaines qui viennent. Il s'agit de présenter une méthode trés particulière : la méthode Mézières, qui peut s'avérer particulièrement efficace pour soigner et aider les arbitres de football, qui eux aussi ont une préparation bien particulière...

Pour ce faire, le SAFE s'est rapproché d'Alain ROUSSANGE, Masseur kinésithérapeute DE.

Formé à la Méthode Mézieres: www.amik.fr

Formé  à la Méthode GDS (Chaînes musculaires): www.apgds.com

Diplômé DU Kinésithérapie du Sport Faculté de Nice-Sophia-Antipolis

Diplômé DIU Posturologie Clinique  Faculté de Neurosciences de Marseille

 


 

Le premier volet a pour titre "La méthode Mézières, c'est quoi ? "

 


 

Cette Méthode a été développée par Françoise MEZIERES (photo) dés 1947.

Il s ’agit d’une  rééducation globale et individuelle qui permet la prise en charge totale du patient.

Elle est pratiquée par un Kinésithérapeute diplômé d’état formé, en plus de son cursus, à cette pratique spécifique.

 

Le principe fondamental de cette méthode est que notre système musculaire est structuré en un ensemble de muscles organisés en une véritable Chaîne Musculaire.

Cette notion d’organisation en chaîne sert à un résultat fonctionnel qui permet au corps d’assurer sa stabilité lors de la réalisation de mouvements (simples ou complexes) ainsi que la réalisation de gestes tels que ceux que l’on retrouve dans la pratique sportive par exemple.

 

Cette rééducation va ainsi équilibrer l’ensemble de ces forces musculaires, qu’elles soient posturales ou dynamiques.

Pour ce faire, elle utilise des notions essentielles neuromusculaires d’action  et de régulation : la proprioception.

Cette notion de proprioception est essentielle, c’est elle qui nous renvoie automatiquement à notre schéma corporel.

 

Cette équilibration globale va donc permettre, surtout chez le sportif,  d’améliorer son sens proprioceptif, de faire évoluer son schéma corporel, de le rendre plus performant et plus précis. Ainsi le sujet pourra améliorer la qualité de son geste avec l’aide de son préparateur technique.

 

Dans ces conditions, le sportif  verra  l’ensemble de ses articulations,  de ses  disques et ménisques (système amortisseur), de ses  ligaments (stabilité passive) mieux protégés des contraintes mécaniques stato-dynamiques qu’il impose à son  corps dans la pratique de son sport.

La statique au service du mouvement.

 

Cette démarche tant préventive que curative s’applique aussi dans de nombreux domaines autre que le sport: gestes simples de la vie quotidienne ou travail notamment.