Accueil > Actualités > Lois du jeu

Lois du jeu

le mercredi 4 septembre 2019
Les nouveautés entrées en vigueur pour la saison 2019-2020

Les acteurs du football se familiarisent avec les modifications aux Lois du jeu validées par l'International Football Association Board (IFAB), en mars dernier. Entrés en vigueur le 1er juillet et inaugurés lors de la Coupe du Monde Féminine, ces changements sont appliqués dans tous les des championnats nationaux.



Les mains dans la surface : l’arbitre devra désormais invalider tout but marqué de la main ou du bras, même involontaire ; une faute sera sifflée si un joueur récupère la possession ou le contrôle du ballon après l’avoir touché du bras (ou de la main) et se procure une occasion de but.
 
Les gardiens sur penalty : les gardiens ne pourront plus toucher leurs poteaux, leur barre transversale et leurs filets pour déstabiliser le tireur. En revanche, ils pourront n’avoir qu’un seul pied sur leur ligne au moment du tir et non plus obligatoirement les deux comme antérieurement.
 
Les remplacements : le joueur remplacé devra désormais quitter rapidement les limites du terrain par le point le plus proche de l’endroit où il se trouve.
 
Le mur sur coup franc : lors d’un coup franc, les coéquipiers du tireur ne seront désormais plus autorisés à se mêler aux joueurs dans le mur. Ils doivent se tenir à au moins un mètre du mur, jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.
 
Coup de pied de but : le gardien (ou le tireur) pourra désormais passer le ballon à un coéquipier dans la surface alors qu’il devait obligatoirement se trouver en dehors des 16,50 mètres auparavant. Les adversaires devront quant à eux se trouver en dehors de la surface de réparation jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.
 
Les membres du staff et remplaçants : les membres du staff se comportant de manière inappropriée sur le banc de touche ou dans la zone technique pourront être sanctionnés d’un carton jaune ou rouge. Si le fautif ne peut être identifié, c’est l’entraîneur principal qui recevra le carton.
 
Le toss : l’équipe qui remportait auparavant le toss ne pouvait choisir que le côté du terrain, laissant le coup d’envoi à l’adversaire, elle aura désormais le choix entre le terrain ou le coup d’envoi.
 
Les célébrations « illicites » : un joueur sanctionné d’un carton jaune pour avoir célébré un but de manière « illicite » : l’avertissement sera maintenu même si le but est finalement invalidé.

La balle à terre : l’arbitre rendra désormais le ballon à l’équipe qui en avait la possession au moment de l'arrêt du jeu.