Accueil > Actualités > Entretien avec Stéphanie FRAPPART

Entretien avec Stéphanie FRAPPART

le vendredi 26 avril 2019
« L'arbitrage, c'est une école de la vie »

En pleine préparation à la Coupe du Monde Féminine en France (7 juin - 7 juillet), où elle représentera les arbitres français, Stéphanie FRAPPART a été désignée pour officier lors de la rencontre de Ligue 1, Amiens - Strasbourg. Elle deviendra à cette occasion la première arbitre féminine française à diriger un match de Ligue 1 ! A quelques heures de cette grande première, l'interview réalisée il y a une dizaine de jours avant l’officialisation de la désignation, montre une Stéphanie FRAPPART passionnée et passionnante.

 

SAFE : Stéphanie, qu'est-ce qui t'a motivée à devenir arbitre ?

Stéphanie FRAPPART : Le football a toujours été ma passion ; j'ai d'abord été joueuse dès l'âge de 10 ans. J'ai voulu apprendre les règles de mon sport, je me suis alors tournée vers mon district. J'ai été très vite mise en situation d'arbitrer des matchs de jeunes (poussins et benjamins). A ma rentrée à la faculté de sport, j'ai dû faire un choix entre jouer et arbitrer. Le football féminin à l'époque était beaucoup moins développé que maintenant, j'ai donc choisi l'arbitrage en pensant que j'avais plus de chance de progresser dans ce milieu, puis j'ai gravi les échelons un par un.

 

Que faut-il aujourd'hui pour évoluer au plus haut niveau ?

Être sportif, passionné, avoir une lecture et une connaissance du jeu et des acteurs, et être travailleur. Un sportif de haut niveau, c'est celui ou celle qui est à la recherche de l'excellence et qui sait se remettre en question en permanence.

 

Quel est ton meilleur souvenir d'arbitrage ?

Il y en a beaucoup : j'ai déjà vécu une Coupe du Monde au Canada en 2015, les Jeux Olympiques à Rio en 2016, un EURO en 2017 aux Pays-Bas (avec 5 matchs dirigés dont le match d'ouverture et une demi-finale). Malgré tout, la finale de la Coupe du Monde U20 en Bretagne en 2018 restera un moment fort et inoubliable.

 

 

 

Que dire aux jeunes femmes qui hésitent à se lancer dans l'arbitrage ?

Si tu es jeune, sportive, passionnée de football, vas-y, lance-toi, essaye : tu deviendras une passionnée comme moi. L'arbitrage, c'est une école de la vie, tu vas beaucoup apprendre sur toi, sur les autres. Cela va te permettre d'acquérir des compétences, grandir plus vite que les autres, t'émanciper. Alors vas-y, franchis la barrière et prends le sifflet ! C’est une fonction vitale pour le sport et le football. C’est génial !